A la découverte de la communauté Microsoft

Introduction :

Aujourd’hui quand je parle des produits Microsoft autour de moi, on me répond souvent :
Pourquoi acheter un produit payant alors que l’on fait la même chose avec un produit Open Source (gratuit et modifiable).
Moi je n’achète pas des produits avec pleins de failles de sécurité.
Moi je n’achète pas Microsoft car le support est payant et il n’existe pas vraiment de communauté Microsoft (pour m’aider si je rencontre un problème).
Je laisse les deux premiers points aux amateurs de la polémique plus au moins stérile. L’objet de ce document est de vous présenter la communauté Microsoft (eh oui elle existe vraiment et elle est de qualité…).
Ce document va vous permettre de savoir :
* Où trouver une information fiable et de qualité sur les produits Microsoft.
* Comment se former sur un produit Microsoft (comment préparer les certifications).
* Comment résoudre un incident concernant un produit Microsoft.
Ce document est téléchargeable au format PDF à l’adresse suivante : http://msreport.free.fr/articles/Communaute_Microsoft.pdf.
Télécharger le, modifier le, diffuser le. La connaissance s’accroît quand on la partage.

1. Les principales sources d’informations autour des technologies Microsoft :

1.1 Les sites web et les newsletters :
Les sites suivants (liste non exhaustive) peuvent vous aider dans vos recherches :
* Le google Microsoft : http://www.google.fr/microsoft
* Le site Technet : http://www.microsoft.com/france/technet/security/default.mspx
* Les laboratoires Microsoft : http://www.laboratoire-microsoft.org/
* Les blogs Microsoft : http://blogs.msdn.com/
* Les blogs des MVP (Microsoft Most Valuable Professional) : http://msmvps.com/
* Le site MSDN : http://msdn2.microsoft.com/fr-fr/default.aspx
* Le site ITPRO : www.itpro.fr et http://www.itpro.fr/theme.asp?mag=2&th=5
* Pour Isa Server : http://www.isa.org/
* Pour PowerShell : http://www.powershell-scripting.com/
* Pour SQL Server : http://sqlserver.developpez.com/faq/
* Les groupes Google : http://groups.google.fr/grphp?ie=UTF-8&oe=UTF-8&hl=fr&tab=wg&q=
* Les livres MSPRESS ou édition ENI
* La newsletter MSDN (http://msdn2.microsoft.com/en-us/flash/default.aspx)
* La newsletter Technet (http://www.microsoft.com/…/flash/default.mspx).
* Les newsgroups Microsoft (msnews.microsoft.com) : voir partie B pour plus d’informations.
* La base de connaissance Microsoft : http://support.microsoft.com/search

1.2 Les newsgroups Microsoft :
Les newsgroups utilisent le protocole NNTP. Il s’agit en fait de forums en ligne où il est possible de poser une question. Il existe une communauté très active autour des produits Microsoft. Microsoft essaie justement de structurer cette communauté avec entre autre le programme MVP (http://mvp.support.microsoft.com) pour « Microsoft Most Valuable Professional ».
Pour accéder aux newsgroups Microsoft :
* Ouvrir Outlook Express ou un client NNTP compatible.
* Aller dans le menu Outils puis Compte. Cliquer sur l’onglet News puis sur Ajouter.
* Taper ensuite votre Nom (http://msreport.free.fr par exemple), votre adresse de messagerie. Attention pour éviter de vous faire spammer votre boîte aux lettres principales, le mieux est de créer une adresse de messagerie spéciale pour les newsgroups.
* Taper ensuite l’adresse du serveur NNTP, dans notre cas « msnews.microsoft.com » (sans les guillemets).
* Cliquer sur suivant puis Terminer. Un Popup va apparaître vous prévenant que la liste des newsgroups va être téléchargée (environ 1500 forums). La liste de tous les groupes de discutions (forums) apparaît.
* Il faut maintenant s’abonner aux forums qui vous intéressent. Pour cela, sélectionner le groupe de discutions qui vous intéresse et cliquer sur s’abonner. Utilise la touche CTRL pour en sélectionner plusieurs à la fois.
* Le groupe de discutions apparaît alors dans Outlook Express.
Remarque :
* Il est possible de se désabonner d’un groupe de discutions en réappliquant toute la première partie de la procédure, en sélectionnant le groupe de discutions et en cliquant sur désabonner.
* Le contenu évoluant très vite sur les newsgroups, il est conseillé de synchroniser régulièrement la liste des groupes de discutions (cliquer sur msnews.microsoft.com avec le bouton droit de la souris puis sur Synchroniser) et chaque groupe de discutions (cliquer sur le groupe de discutions avec le bouton droit de la souris puis sur Synchroniser).

1.3 Les livres :
Ils sont un outil essentiel pour les amateurs de l’autoformation comme moi.
Microsoft dispose de sa propre collection d’ouvrage de formation, MSPRESS.
Généralement, les ouvrages sont de qualités mais posent deux problèmes :
* Ils sont très mal traduits. Préférer donc une version anglaise si le livre a été écrit en anglais.
* Le contenu est parfois un peu trop dilué.
Il présente cependant les avantages suivants :
* Ils sont fournis généralement avec des compléments électroniques comme des examens blancs interactifs (avec les livres de préparation aux certifications).
* Ils sont exhaustifs ou si ce n’est pas le cas, renvoie vers des articles TechNet qui le sont.
Ils existent aussi d’autres éditeurs dont l’ENI qui proposent des ouvrages de qualité.
Pour plus d’informations :
* http://www.microsoft.com/…/default.mspx
* http://www.microsoft.com/…/a/default.mspx
* http://www.microsoft.com/…/autoformation.mspx
* http://www.editions-eni.fr/

1.4. Le centre d’aide et de support :
Windows intègre une rubrique d’aide qui est de relativement bonne qualité. Il est entre autre possible :
* De chercher des informations à partir d’un index ou en tapant des mots clés (recherche). Son principal intérêt est qu’elle est traduite (même langue que la version de Windows).
* De soumettre un incident auprès de Microsoft par mail ou par téléphone (payant).

1.5 Les séminaires Technet :
Les séminaires Microsoft sont des formations (1/2 journée ou 1 journée) sur un thème précis.
Généralement il s’agit de la  présentation d’une fonction précise d’un logiciel Microsoft ou au contraire d’une présentation très générale d’un produit. La présentation est parfois ponctuée par des démonstrations (surtout sur des présentations sur un thème très précis).
Les séminaires ont lieu partout en France et sont gratuits. Il est cependant nécessaire de s’inscrire en ligne. Pour plus d’informations :
http://www.microsoft.com/…/seminaires.mspx.
Il faut cependant bien comprendre :
* Que ces séminaires  ne se substituent en aucun cas à de vrais cours officiels Microsoft. En effet, en aucun cas, vous ne manipulez les logiciels vous même (installation et configuration d’un produit). Il faut donc plutôt voir ces séminaires comme un point de départ, une introduction. Une phase d’autoformation sera généralement obligatoire.
* Les présentations sont classées selon un niveau de difficulté croissant (100, 200,300). Eviter les séminaires avec un niveau de difficulté 100. Ils ne présent qu’un faible intérêt à mon sens (trop général).

1.6 Les formations Microsoft :
Elles sont payantes. Pour plus d’information, voir la partie suivante « Où et comment se former sur les produits Microsoft ».

2. Se former sur les produits Microsoft :

Tout au long de votre carrière dans le monde Microsoft, vous devrez vous former sur les nouvelles technologies et les nouveaux produits. Microsoft suit actuellement le cycle de développement suivant pour ces produits :
* 1 nouvelle version tous les 2 à 3 ans (parfois plus avec les retards).
* 1 version sur 2 ou 3 apporte des changements très importants. Le passage de Windows NT4 vers Windows 2000 a été vécu comme une révolution. Le passage de Windows 2000 vers Windows 2003 a été par contre vécu comme une amélioration. On peut dire la même chose quand l’on compare Isa Server 2000 et Isa 2004 (révolution) et Isa 2004 et Isa 2006 (évolution).
Nous allons voit dans cette partie où et comment se former et comment faire reconnaître son niveau d’expertise.

2.1 Où et comment se former et pour combien :
Aujourd’hui, il est possible de se former sur les technologies Microsoft dans des centres spécialisés agréées par Microsoft.
La liste des centres est disponible ci-dessous :
http://www.microsoft.com/…/CM=Nav&CE=Nav2b.. Cliquer sur le menu Rechercher | Un centre près de chez vous. Attention le prix de ces formations est important.
Certaines écoles d’ingénieur intègrent ces formations dans leurs cursus. On notera cependant que la faculté reste très Open Source (surtout anti Microsoft).
Pour les personnes à la recherche d’un emploi, l’ANPE peut vous financer une formation pour devenir MCSE ou MCSA.
Pour les adaptes de l’autoformation, vous pouvez toujours consulter les principales sources d‘information que l’on a énuméré en partie I. Il est aussi possible de télécharger une version d’évaluation (de 30 à 180 jours) des principaux produits Microsoft depuis le site Microsoft (rubrique Téléchargement).
Remarque :
Pour les étudiants, Microsoft propose de divers avantages comme télécharger gratuitement certains de ses produits. Pour plus d’informations :
http://www.microsoft.com/france/etudiants/

2.2 Comment faire reconnaître son niveau d’expertise :
Microsoft, tout comme les principaux éditeurs de logiciels a introduit un mécanisme de certification. Une entreprise peut ainsi évaluer le sérieux d’une personne selon son niveau de certification. Il existe de nombreuses certifications pour chaque produit Microsoft.
Une certification se présente sous la forme d’un QCM (question à choix multiples) que l’on doit passer chez un partenaire de Microsoft. Il faut généralement 700 sur 1000 (sauf exception) pour valider l’examen. Le résultat est immédiat. Une note par thème est même donner.

2.2.1. Comment préparer les certifications :
Il est nécessaire de bien se former sur les technologies.
Cependant les éléments suivants vous permettront d’optimiser vos chances de réussites.
* Les livres de préparation des certifications : ils sont orientés pour la préparation des certifications. Pour plus d’informations, voir http://www.microsoft.com/france/formation/form/autoformation.mspx).
* Les examens blancs ou dumps : Le site www.laboratoire-microsoft.com permet de passer en ligne de nombreuses certifications (examens blancs en français) tout comme les  sites suivants (en anglais) http://www.braindumpcentral.com, www.examcollection.com et http://www.mcsebraindumps.com. Pour vous donner une idée, quand j’ai passé Windows XP Pro (70270) sans voir fait d’examens blancs, j’ai obtenu 750. Quand j’ai passé la 70218 (une des certifications sur Windows 2000 Server), j’ai obtenu 980 après avoir fait une série de 300 questions.
Attention :
* Avec Windows 2003 Server, le niveau des examens a été revu à la hausse avec maintenant des questions interactives.
* Les versions françaises sont parfois mal traduites. Pas de panique, il faut procéder par élimination.
* Ne rester pas bloquer sur une question. Vous pouvez passer puis revenir sur une question.

2.2.2 Le coût d’une certification :
Le coût d’une certification est d’environ 140 € environ. Demander à votre entreprise de vous financer les certifications, c’est son intérêt de vous voir évoluer.
Si vous êtes chômeur, l’ANPE peut vous payer les cours et les certifications.
Si vous êtes étudiant, Microsoft propose parfois des réductions. Pour plus d’informations, consulter http://www.microsoft.com/france/etudiants/.

3. Comment résoudre un incident autour d’un produit Microsoft :

3.1 Evaluer la criticité du problème :
Si nécessaire, escalader l’incident chez Microsoft (environ 2000 €).
Y a-t-il arrêt de production.
Microsoft classe en 3 niveaux les incidents :
* Sévérité A : arrêt de production
* Sévérité B : grave problème qui peut entraîner un arrêt de production
* Sévérité C : problème important.

3.2 Récupérer les logs du ou des serveurs pouvant être à l’origine du problème :
Pour cela il y a les scripts mpsreport disponibles à l’adresse suivante :
http://www.microsoft.com/…/displaylang=en. Il y a un mpsreport par rôle de serveur (serveur de fichiers, contrôleur de domaine, serveur Exchange, serveur SQL Server…). Cet utilitaire récupère les observateurs d’événements aux formats textes et binaires, exécute certains utilitaires en ligne de commande comme dcdiag par exemple et finit par générer une archive (fichier au format .cab).
Remarque :
* Cet utilitaire ne nécessite pas de redémarrer le serveur.
* Pour transférer les archives, utiliser Terminal Server (mappage des lecteurs du client sur le serveur distant).

3.3 Reproduire le problème :
Si applicable, reproduire le problème à l’aide d’une machine virtuelle. Microsoft avec Virtual PC et Vmware avec Vmware Server 1.X permettent de reproduire gratuitement votre architecture. Attention installer la même version de Windows (même composants Windows ou rôles, même niveau de service pack et même langage). En effet il arrive que certains problèmes ne se posent que sur certaines versions de Windows (bug sur la version française uniquement par exemple). Si vous utilisez une architecture très spécifique (application non Microsoft), Vmware Converter vous permet d’obtenir une machine virtuelle (format compatible Vmware Server 1.X) copie presque parfaite de votre serveur.

3.4 Analyser le problème :
Si applicable, analyser les observateurs d’événements (Démarrer | Exécuter | eventvwr.msc) en cliquant sur « Observateurs d’événements (local) » puis « Ouvrir un journal ». Vous ne pouvez ouvrir que les journaux au format binaire. Vous pouvez créer des filtres en sélectionnant le journal et en cliquant sur le menu « Affichage | Filtrer ». Il est recommandé de commencer de n’afficher que les messages d’erreurs et les avertissements. Avec Windows Vista, La console « Observateur d’événement » a été refondu et permet de connaître entre autres la fréquence des messages d’erreur. En cas de crash du serveur (écran bleu…), récupérer les fichiers dump (http://www.laboratoire-microsoft.org/articles/teched_2002/4/).

3.5 Rechercher des informations au niveau de la communauté Microsoft :
Une fois que vous avez détecté une erreur, si le message d’erreur vous paraît obscur (c’est souvent le cas) vous pouvez connaître sa signification  à l’aide de ces sites :
* http://support.microsoft.com/search/ : il s’agit de la base de connaissance Microsoft. Attention préférer les recherches en anglais. En effet, le moteur de recherche en français n’est pas très efficace (beaucoup d’articles traduit automatiquement, réponses souvent incohérentes). Il est possible de traduire un article en plusieurs langues. Préférer toujours la version anglaise.
* http://eventid.net/ : ce site permet de connaître la signification d’un message d’erreur à l’aide du Source du message d’erreur et de son id. Attention des fois un message d’erreur peut ne rien avoir à voir avec votre problème même si le code source et l’id sont le même. Il s’agir que d’une piste.
* http://www.google.fr/microsoft : google a adapté son moteur de recherche pour simplifier la recherche d’informations autour des technologies Microsoft. Il est parfois plus facile de trouver des informations depuis google que depuis la base de connaissance Microsoft…

3.6 Tester et valider la solution trouvée :
Tester la solution que vous avez trouvée sur une architecture de test, jamais sur votre environnement de production. Penser bien au risque d’un arrêt de production en cas d’erreur et surtout à son coût. Il n’est pas non plus nécessaire de créer un nouveau problème. Donc tester toutes les solutions que vous voulez déployer.

3.7 En cas de problème ou de blocage :
Si vraiment vous ne vous en sortez pas, vous pouvez ouvrir un incident chez des partenaires Microsoft, voir chez Microsoft (compter environ 2000 € par incident). Attention Microsoft et ses partenaires sont très pointilleux sur ce qu’est un incident. Un incident est un problème qui se pose sur quelques choses qui a déjà marché. Parfois des problèmes liés à une migration sont pris en charge. Vous pouvez passer par le menu « Démarrer » puis aller dans « Aide et Support » pour obtenir les coordonnées des principaux centres de support.

4. Chercher un emploi autour  des technologies Microsoft :

Si vous êtes à la recherche d’un emploi dans le domaine de l’informatique, foncer sur ce site, www.lesjeudis.com,  c’est une vraie mine d’or. Il organise une fois par mois des salons de rencontre entre des demandeurs d’emplois et des entreprises qui recrutent vraiment. J’ai fait environ une dizaine d’entretiens (pas un simple échange de CV) au dernier salon sur Paris. Et depuis déjà 4 retours (entreprise qui relance). Penser à y déposer votre CV surtout. Je reçois environ 2 à 3 nouvelles offres correspondant à ce que je cherche tous les jours.
J’ai testé aussi un autre site orienté technologies Microsoft : www.winprojobs.com Il permet de déposer son CV et d’effectuer des recherches de postes par profils. Il existe beaucoup d’autres sites mais je n’ai testé que ces deux là. Bonne chance en tout cas à tous et à toutes.

 

Une réponse à A la découverte de la communauté Microsoft

  1. certexam dit :

    Practice for your IT cerification exams: http://certexam.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 9 = dix

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>